Le département Patrimoine, témoin du rayonnement culturel de la cité du XIIème au XVIIIème siècle !

Le département consacré au Patrimoine de Cambrai permet au public de se familiariser avec l'histoire surprenante et atypique de Cambrai et de découvrir les vestiges d'un patrimoine remarquable, témoin du rayonnement culturel de la cité du XIIème au XVIIIème siècle. L'ensemble le plus rare provient de l'abbaye fondée sur le site du Mont-des-Boeufs par l'un des premiers évêques de Cambrai, Saint Géry, et détruite par Charles Quint en 1543 pour y élever la citadelle.
Une pièce spectaculaire datant de 1541 partage en deux la première salle du patrimoine: la clôture de chœur en pierre bleue de la chapelle de l'hôpital Saint-Julien, premier établissement charitable fondé à Cambrai. Passé la porte de ce jubé, on entre dans l'espace consacré à l'ancienne cathédrale de Cambrai, "merveille des Pays-Bas", vendue comme bien national sous la Révolution et démolie pierre à pierre. Elle était décorée d'une centaine de sculptures en albâtre. Dix seulement nous sont parvenues, dont un Saint-Sébastien, chef-d'oeuvre de la fin du XVIème siècle.
Un grand tableau de Van der Meulen, fourmillant de détails précis, et un bas-relief symbolique rappellent un moment capital pour la ville: la prise de Cambrai par Louis XIV en 1677. La cité des Pays-Bas méridionaux passe alors en territoire français. L'objet le plus spectaculaire de cette seconde partie est sans conteste le char de procession des chanoinesses de Sainte-Aldegonde de Maubeuge, pièce unique dans les collections françaises, datant de la première moitié du XVIIIème siècle. Il servait à porter en procession les reliques de Sainte-Aldegonde à travers la ville de Maubeuge.

Cliquez sur l'image pour zoomer
Nord de la France, vers 1600, Saint Sébastien, albâtre, provient de l’ancienne carhédrale de Cambrai, démolie à la Révolution, inv. Sc. 17 © Photo Hugo Maertens, Bruges
Cliquez sur l'image pour zoomer
Jean-Baptiste Martin dit "Martin des Batailles" (Paris 1659 – Id. 1735), Reddition de la citadelle de Cambrai le 18 avril 1677, d’après Van der Meulen, fin du XVIIème siècle, huile sur cuivre, don May en 1919, inv. P. 51
Cliquez sur l'image pour zoomer
Nord de la France, XVIème siècle, Moine en méditation, albâtre, provient de l’ancienne carhédrale de Cambrai, démolie à la Révolution, inv. Sc. 12 © Photo Hugo Maertens, Bruges
Cliquez sur l'image pour zoomer
Nord de la France, 2e quart du XVIIIème siècle, Le char d’or de Sainte Aldegonde, bois polychrome et doré, saisi à la Révolution, acquis par la ville de Cambrai en 1812 pour la procession de l’icône de Notre-Dame-de-Grâce, déposé au musée à titre définitif en 1916, inv. O.A. 45 ©Photo Hugo Maertens, Bruges
Cliquez sur l'image pour zoomer
Jaspard Marsy (Selesches 1600 – Paris 1674), Sainte Agnès sculptée entre 1628 et 1630 pour la maison Sainte-Agnès à Cambrai, albâtre, trace d’or en liseré sur le bord de la tunique, inv. Sc. 16 ©Photo musée de Cambrai
Cliquez sur l'image pour zoomer
Nord de la France, fin du XVIème siècle, Saint Michel terrassant le diable, albâtre, provient du béguinage de la Madeleine à Cambrai, inv. Sc. 82© Photo musée de Cambrai
Cliquez sur l'image pour zoomer
Antoine Taisne (Anneux 1692 – Cambrai 1750), François de Salignac de La Mothe Fénelon, archevêque de Cambrai de 1695 à 1715, 1733, huile sur toile, don de M. E. Delloye en 1893, ancienne collection V. Delattre, inv. P. 22 © KPage
Cliquez sur l'image pour zoomer
Nord de la France, 2e moitié du XIIème siècle, La mort de Pyrame et Thisbé, tympan provenant de l’abbaye Saint-Géry au Mont-des-Bœufs, pierre, trouvé en 1896 dans les fondations de la chapelle de l’hôpital Saint-Jacques-au-Bois, inv. Sc. 224 ©Photo musée de Cambrai

Contacter la mairie de Cambrai

Les différents moyens de nous contacter

Par téléphone

03.27.73.21.00

Par fax

03.27.73.21.01

Horaires d'ouverture

  • Lundi au Jeudi : 8h30-12h30 / 13h30-17h30
  • Vendredi : 8h30-12h30 / 13h30-16h30
  • Samedi : 9h-12h

Se rendre en mairie

2 rue de Nice
59400 Cambrai

Ecrire à la mairie de Cambrai